.

Peinture contemporaine africaine

 

Le culte des matières marque l’art contemporain international. Picasso avait donné avec Matisse un coup d’envoi et une caution à cette tendance qui est en plein essor en Afrique.

 

Les peintures importées sont d’un coût élevé ; il faut des matériaux économiques. Chez les uns, la terre d’Afrique et le sable des ruisseaux donnent l’élan à leur inspiration. Chez d’autres, la suie et les écorces sont utilisées. L’avantage de ces matériaux naturels est qu’ils fournissent des matériaux cohérents entre eux ; ils composent des harmonies sans dissonances.

 

D’autres encore essaient de remplacer les supports de toile, de carton ou de bois par des vanneries, des nattes qui ont en elles un rythme et une couleur et incorporent des matières aux tableaux : des fibres diverses, des collages mystérieux, des pâtes englobant les reliefs sont utilisés.

 

Feraient-ils avancer ainsi la peinture sur la voie d’un genre nouveau de peinture sculptée ? Le recours à divers genres de nature, du végétal au minéral, semble à ceux qui le pratiquent, une sorte d’addition magique multipliant la force de l’œuvre. Il est étrange de penser que les objets magiques sont toujours constitués d’additions complexes ajoutant la force d’une herbe curative, la puissance du fer ou de la rouille, la vitalité des coquillages et la durée de l’arbre.

 

Les matiéristes sont tout cela.

 


Social Media Share

Associations

Artsy logo  GGAC logo

Secure Payments

horizontal solution PP

logo redsys 
logo vector caixabank

 

AGENDA

4/11 - 2/12/17: Exposition "AFRICAN ART PHOTOGRAPHY" – Miquel ARNAL - Fran MARTI
9/12/17 - 24/1/18: Exposition "IDENTITIES" – Evans MBUGUA

Nous utilisons les cookies sur ce site afin d\'améliorer votre expérience utilisateur. Pour en savoir plus sur les cookies, consultez nos Mentions Légales. J'accepte les cookies de ce site :